Photos

Un certains nombres d'articles contenant aussi bien des albums que des outils de retouches et des commentaires généraux sur la photographie. 

Après avoir multiplié les prises de photos sur son Smartphone, presque rempli son téléphone de photos inutiles ou dupliquées, c'est sans doute le moment d’essayer de les gérer correctement, d’installer les outils appropriés et de comprendre les différents mécanismes.

Les smartphones sont de plus en plus utilisés pour prendre de jolies photos vu la qualité récente de leurs capteurs et composants. Je vais essayer ici de partager mes connaissances et d'en faire bénéficier les lecteurs.

C'est souvent après s'être procuré un nouveau smartphone, récupéré les configurations (contacts, photos, Whatsapp, etc) , qu'on se rend compte ... qu'il faudrait peut-être changer ses habitudes.


La manière traditionnelle est d'utiliser un câble connecté à un PC, comme une clé USB. C'est un peu plus contraignant, et lors de la perte ou de l’acquisition d'un nouveau Smartphone, une configuration "Cloud" est de toute manière recommandée.
De plus Google permet de synchroniser ses agendas, de partager des anniversaires avec d'autres utilisateurs ou tablettes.
J'utilise beaucoup Google Keep et Google Docs sur PC  qui me permettent de partager mes notes, documents ou autres PDF, avec mon smartphone, ma tablette, mon Laptop de voyage et d'autres personnes de ma famille. J'utilise beaucoup Whatsapp sur PC, qui me permet de retoucher mes photos avec de meilleurs outils d'édition.


Gérer ses photos:

La première chose est d'effacer régulièrement les photos inutiles, si possible les jours suivants.
Lorsqu'un enfant joue et bouge beaucoup, on se retrouve vite avec 10 ou 20 photos similaires ... dont seulement une ou deux sont de bonne qualité et bien cadrées.  

Si l'on possède un smartphone de Samsung, il nous est proposé de faire des sauvegardes sur le Cloud de Samsung.
Ce n'est pas la meilleur idée, car au contraire d'une sauvegarde sur Google drive, il n'est pas possible de gérer et de visionner directement les photos sur un PC ou d'autres appareils. Pour les possesseurs d'iPhone, le choix de Google est aussi un bon plan: pas de restrictions sur la quantité de photos sauvegardées.

Dans les paramètres "Sauvegarde et Restauration", il est donc conseillé d'utiliser un compte Google comme "Compte de sauvegarde".
Toutes les photos prises sur son smartphone seront alors archivées automatiquement (dès que le Wifi ou le réseau est disponible) et visible dans https://photos.google.com, donc dans Google drive https://drive.google.com/drive/photos.

Sur son Smartphone, après installation, nous aurons en principe les applications Caméra et Galerie déjà installées. 

Caméra: permet de prendre des photos
Galerie: permet de parcourir et gérer nos répertoires de photos 

L'application Google Photos n'est peut-être pas installée, et il faudra utiliser l'application Play Store de Google pour en disposer. 

Avec Google Photos configuré en mode de présentation Jour, nous pourrons visionner nos photos un peu de la même manière qu'avec https://photos.google.com.

Lorsqu'on édite ou efface des photos, il faudra se méfier. Normalement on utilisera Galerie ou Google Photos pour visionner nos images et éventuellement décider de les effacer.

>> C'est Galerie qu'il faudra utiliser d'abord <<.
Cette application ne touche que les photos du Smartphone. Par contre Google Photos accédera aussi les photos disponibles sur Google drive et on risque d'effacer d'autres photos importées autrement.
Moi-même je dispose de nombreux albums dans Google Photos (https://photos.google.com/albums), prises par mes appareils de photos, et importées après retouche dans Google Photos et dans un album Google ... ceci sur mon PC Windows.

L'application Galerie du smartphone permet de créer des albums et d'y copier ou d'y déplacer des photos sur le smartphone uniquement.
C'est pratique, mais pas plus. C'est beaucoup plus astucieux de créer un album sur Google qui sera alors accessible sur d'autres appareils et aussi rendu public à sa famille ou à tout le monde ... si on le désire. 

>> Attention avec l'application Google Photos, si on édite la photo sur le smartphone ou le PC. L'original sera écrasé. << 
Souvent on recadre la photo, modifions l'intensité, et ceci avant de l'envoyer par e-mail ou dans un Whatsapp.
Il faudrait faire une copie, et on l'oublie souvent. Pour le faire, on utilisera les 3 petits points verticaux en haut à droite, mais après corrections pour le smartphone.  

Il est donc préférable d'utiliser l'outil d'édition de l'application Galerie, car l'original est conservé, comme d'ailleurs avec d'autres applications Android pour retoucher les photos. 

Lors de la prise de photo avec Camera, il est possible d'utiliser, sans quitter l'application, l'éditeur intégré pour corriger tout de suite la photo. Dans ce cas une copie de l'original sera crée. Nous allons donc nous retrouver avec plusieurs copies de la même photo sur Google drive (donc Google Photos) et il faudra aussi les gérer correctement.

Une photo envoyée par e-mail ou synchroniser sur Google drive ne sera pas perdue.
Une photo envoyée par Whatsapp et effacée plus tard sur son Smartphone ne sera plus visible dans l'application Whatsapp (mise en gris). Par contre, pour ceux qui la reçoivent, l'image sera conservée sur leur smartphone avant effacement. Il y a donc un risque de perdre des photos définitivement et c'est souvent celle qu'on aime bien.

Si on reçoit une image Whatsapp d'une autre personne, elle sera réduite. Si on désire l'utiliser pour la retoucher et un tirage papier, il faudrait demander à l'auteur l'original. 

Personnellement, en considérant qu'il y a suffisamment de place sur Google drive et que c'est plus facile à gérer, autant garder plusieurs copies (surtout l'original) et trop de photos. Des éditeurs de photos sophistiqués sur PC nous permettront d'obtenir de meilleures résultats de retouche.


Sauvegarder les photos sur un PC:

Google Photos (donc https://photos.google.com/) permet de visionner et de gérer ses photos, sur un PC par exemple, photos qui sont en fait dans Google Drive (c'est à dire https://drive.google.com/drive/photos). Ces photos sont donc stockées sur le cloud de Google.   

Personnellement j'aime les garder sur un média qui m'appartient, afin les organiser autrement que par date.
Faisant beaucoup de photographie, j'aime bien les classer par thèmes ou sujets. En vacances, il m'arrive d'avoir pas de mal de photos prises par mon smartphone qui ne se trouvent pas sur le répertoire de mes photos. Je les transfère alors de Google Photos ou de Google Drive dans le répertoire concerné.

Ces deux outils Web, Google Photos et Google Drive, permettent aussi de télécharger un ensemble de photos qui seront alors zipper et qu'on pourra ensuite copier dans les répertoires désirés. Ce n'est pas très facile. Il m'est arrivé d'en oublier, voir d'en avoir effacé avant téléchargement.

Backup and Sync depuis Google:

Cet outil (https://www.google.com/drive/download/backup-and-sync/) permet d'importer automatiquement sur son ordinateur toutes les photos stockées sur le Cloud de Google.
Chez moi, par exemple, mes photos du mois de novembre 2017 sont physiquement sur C:\Users\jb\Google Drive\Google Photos\2017\11.
Nous avons le même mécanisme décrit auparavant: si j'efface une photo avec Google Photos sur mon smartphone, elle viendra s'effacer assez rapidement sur mon PC.

Il suffit de faire régulièrement, surtout avant de gros nettoyages, une copie de ce qu'on veut garder dans un autre répertoire du PC ou un disque externe. 


Ftp depuis un smartphone:

Marche très bien aussi, mais c'est un peu plus pour les informaticiens ou ceux qui ne veulent absolument pas "travailler" avec Google. Ftp est un protocole de transfert de fichiers.

Moi-même, j'ai installé l'application Android Wifi FTP qu'on peut télécharger sur Google Play (https://play.google.com/store/apps/details?id=nalic.app.wifishare&hl=fr).
C'est un serveur de fichiers. Après démarrage sur le smartphone, on recevra une adresse IP qu'on donnera au client FTP installé sur le PC, par exemple Core FTP qui marche bien (voir un navigateur Internet).
Le compte Anonymous (pas de mot de passe) sera utilisé. La stabilité de Wifi FTP est un peu limite: il faut bien vérifier que tous les fichiers ont été transférés (donc favoriser Backup and Sync de Google). 

Wifi FTP est aussi très pratique pour transférer sur son Smartphone un grand nombre de fichier audio MP3 depuis son PC, avant les vacances. 

Il y a des situations, en photographie, où l'on est vraiment déçu du contenu de la photo originale, mais ensuite émerveillé du résultat qu'on arrive à obtenir.

Dans le cas présenté, j'aurais pu faire du bracketing, mais se balader dans New York avec un trépied ... et trouver l'endroit pour le poser ...
C'est clair aussi, dans des cas similaires, il faut absolument conserver et travailler la photo en RAW mode (ce que je fais en principe pour toutes mes photos).

Le résultat de la photo, les fameux tridents de l'entrée du Memorial & Museum au World Trade Center (WTC), se trouve dans mon album Google New York en 100 photos - Juin 2017.
Nous trouverons ici l'historique des "Tridents" des Twin Towers.
Au même endroit dans NYC, j'ai composé un plus petit album spécifique au WTC, mais à l'extérieur: New York - World Trade Center.

Voici deux copies écrans, avant (à gauche) et après retouche (à droite), à partir de mon outil de travail: PhotoDirector8.

  

C'est vraiment incroyable ... et non ... il n'y a aucune tricherie.

La photo contient suffisamment de pixels, et d'information sur chacun d'eux, pour pouvoir l'améliorer et obtenir quelque chose de tout à fait présentable (de ce que notre œil peut nous montrer).

Je vais donner ici quelques astuces pour ceux que cela pourrait intéresser. Ce sont toujours un peu les mêmes combines, mais qui peuvent varier suivant les situations, les sources de lumières et les couleurs.

J'ai pris la photo avec un ISO 100, une focale de F3.5 et une vitesse de 1/500.
C'est important lors de retouches, d'analyser ces valeurs ... afin de progresser, de faire mieux la prochaine fois.
Je travaille en principe uniquement avec la focale (A - Aperture) et suivant les situations (musée par exemple), je bloque les ISO. 
Avec un stabilisateur optique, j'ai de la réserve avec la vitesse. Donc j'aurais pu mettre un ISO 200 et monter la focale pour augmenter d'un poil la profondeur de champ sur le second plan.

Les indications ci-dessous, sont pour PhotoDirector8: je ne suis pas certain que les mêmes fonctionnalités et valeurs sont disponibles sous Lightroom ou d'autres outils. Le HDR ici est très important.

Il y a tellement de paramètres, qu'il faut parfois tout recommencer en réinitialisant les valeurs d'origine. Dans cette photo le contraste et le HDR sont les deux parties essentielles. Le contraste n'est pas toujours utilisable, et le HDR ... j'aime bien et je suis souvent content du résultat.

Contraste: -44
HDR: force 21 (rayon 5 et balance 0) 

C'est avec ces deux paramètres que j'ai commencé ... et j'étais déjà satisfait.

Lorsque des zones sont trop foncées dans une photo, il faut jouer avec les tons sombres et aussi les tons foncés dans la courbe: cela suffit souvent, mais pas ici.

Tons sombres: 77
Tons foncés: 17
J'ai aussi monté la clarté à 15

Pour d'autres photos, en baissant aussi les tons clairs, on obtient de bons résultat en ne touchant presque rien le contraste et sans HDR.  
Ces types de retouches, dans les parties claires, créent souvent des problèmes dans le bleu.
Ici je l'ai corrigé en baissant principalement la luminosité.

Je joue aussi souvent avec l'orange (saturation et contraste). Je ne l'ai pas fait ici.
Cela permettrait de monter encore plus les parties sombres ... mais donnant alors l'impression d'avoir utiliser un flash.

J'utilise parfois le flash qui peut donner des résultats intéressants: éclairage sur le nom des rues!   
J'ai juste eu cette idée à ce moment-là, car les panneaux de signalisation étaient vraiment trop à l'ombre. 

Ce n'est pas trop compliqué de faire ce genre de photos:

>>> Album Google+    Cool en 2015 sur le lac de Bienne! Ils avaient mis le "paquet"

 

Il y a quelques règles à suivre:

  • Poser l'appareil impérativement sur un trépied
  • Fixer la prise de vue à l'infini (pas d'auto-focus qui pourrait donner des surprises)
  • Essayer quelques prises avec différentes vitesses

Dès la première photo (prise en sélection vitesse), j'ai constaté un bon résultat et laissé le réglage pour la suite.

En forçant un ISO de 100 (mon Samsung NX1 hybride possède un capteur génial en basse lumière), une durée de 3 secs pour avoir de bonnes traînées, j'étais content dès le départ.
Je savais que ces 3 secondes étaient convenables après quelques recherches sur Internet.
Le NX1 a sélectionné automatiquement un focus de F/8.0, nettement en dessus de ce qui est nécessaire.

Il faut évidemment faire beaucoup de photos.
L'album en a 7 et j'en ai tiré plus de 60. 

Mi-Mars 2018, je viens d'acheter un nouvel appareil, compact et qui va dans la poche!
Je vais essayer de mettre à jour rapidement cet article, en considérant les appareils petit format, les démarches pour cet achat et les raisons de ce choix. Un des critères principals a été l'écran tactile inclinable avec la possibilité de sélectionner le focus.
La bête: le Canon PowerShot G7 X Mark II

 

Vous possèdez déjà un appareil

Vous ou une de vos connaissances avez un bon appareil et vous aimeriez savoir où il se situe.

Voici donc un super site de comparaison avec une image de test standard:  https://www.dpreview.com/reviews/image-comparison. Vous pouvez choisir le modèle d'appareil et même définir un ISO spécifique. Moi-même je fixe l'ISO à 800 en mode A dans les églises et musées ... et je suis content de mes résultats (je joue sur l'ouverture pour une vitesse correcte (je descend souvent assez, car mon stabilisateur optique est bon et je tiens bien mon appareil)).

Il y a aussi de très bons sites de comparaison à utiliser absolument avant l'achat. C'est clair que si vous possédez déjà des objectifs d'une marque, cela peut se compliquer. Le site http://cameradecision.com/ est vraiment cool: deux caméras en comparaison sur deux colonnes (après la sélection d'un appareil, vous cliquerez sur le bouton Select a Camera to Compare)!

Choix de l'appareil

Le choix de l'appareil va évidemment dépendre de votre budget et de votre aptitude à gérer un appareil qui peut s'avérer complexe. Si vous désirez ne pas trop vous compliquer la tâche, sans nécessairement connaître les techniques de photographie, il est inutile de dépasser un budget peu raisonnable, voir d'acheter plusieurs objectifs.

La grandeur et le poids, en voyage, sont aussi des aspects importants.

Deux des points qui me semblent importants: faire de bonnes photos en basse lumière et un zoom correct.

Certaines personnes décident d'acheter un reflex ou un hybride assez cher avec un objectif fixe, pour faire un peu d'économie. Pourquoi pas, mais un objectif fixe sans zoom va tout de suite limiter le choix des prises de vues. 

Dès qu'on se situe dans la catégorie Nikon, Canon, Sony, pour des prix plus élevés, on fait souvent remarqué que le boîtier et l'objectif devrait se situer dans les mêmes gammes de prix. Un objectif style 18-200 avec stabilisateur est souvent un bon choix, mais si on désire une ouverture plus proche de F2.0, intéressante en basse lumière, il faudra mettre le prix. 

Même un appareil très bon marché devrait avoir un mode A (mode ouverture en priorité).
Un flash intégré est toujours mieux, même si, suivant l'objectif nous devons un peu zoomer pour éviter les effets de bord. J'ai utiliser le flash ici pour donner de la lumière aux noms des rues!   
Je possède un appareil avec un écran tactile inclinable où je peux sélectionner la zone de focus voir de lumière: je ne pourrais plus m'en passer! 

 

Connaître son appareil

Après l'achat de son appareil, il faudrait se concentrer sur les aspects principaux de l'appareil, et plus tard reprendre certaines options en relisant le manuel et en jouant avec.
Comme exemple, j'indiquerais tous les aspects liés à l'autofocus qui varient d'un appareil à l'autre.

Pour faire rapidement de belles photos avec des profondeurs de champ limités, vous travaillerez en mode A (mode ouverture) et vous risquez normallement d'y rester dans la plupart des situations.

Pour des photos de famille, avec des "gosses" qui bougent dans tous les sens, il faudra passer le plus souvent en mode vitesse (S), sinon on risque de rager: plus tard devant son ordi, c'est vraiment trop tard.

 

Prendre beaucoup de photos pour mieux connaître son appareil

Pourquoi ne pas passer un après-midi dans un parc, faire une série de photos avec des vues et des modes différents, les visualiser ensuite sur son ordinateur avec un bon écran, et comprendre les réglages utilisés et le pourquoi du résultat. Un écran PC proche des 4K est recommandé avec la quantité de pixels produits par les appareils de nos jours. 

Les photos de fleurs rapprochées en mode ouverture (A) permettront de bien connaître son appareil et ses objectifs. Vous serez souvent surpris par le profondeur de champ très courte si vous êtes trop proche. Vous reculerez ou vous augmenterez la focale. 

Lors de photos en soirée, vous essayerez d'ouvrir au maximum, de choisir des plans à l'infini, afin de bénéficier d'ISO le plus bas possible pour limiter le grain.
La qualité ISO donné par le vendeur est aussi un facteur à ne pas négliger.

Evidemment, dès qu'on rentre dans les détails des retouches de la photo, on se rendra compte que les images au format jpg ne suffiront pas. On utilisera le format raw qui devient aussi disponible sur des appareils bons marchés. Cela va s’avérer important pour remonter par exemple les tons trop foncés.

Un dernier petit truc: privilégiez les photos sous-exposées. Une photo sur-exposée est irrécupérable. Cela se remarquera tout de suite sur l'écran de son appareil et on refera la photo. Sauf si vous n'avez plus trop de place sur votre carte mémoire, vous garderez tout de même les photos incertaines pour les effacer dans la soirée ou sur son PC. Il est en principe possible de zoomer sur son appareil pour vérifier la qualité des pixels ou identifier un bougé.   

 

Appareil de photo avec vidéo

De plus en plus d'appareils de photo font de bonnes vidéos.
Moi-même j'avais un caméscope Sony assez cher qui sortait de bonnes vidéos HD.
Mon dernier appareil de photo fait de la vidéo 4K de très haute qualité et j'ai vite revendu mon caméscope.

Un truc tout simple pour de bonne vidéo bien stable: poser son appareil de photo sur un trépied raccourci au minimum (pour éviter les vibrations), ou alors le tenir à la main, avec la courroie de l'appareil tendue derrière le cou. 

J'ai été surpris au début de constater qu'en basse lumière, mes vidéos de sujets en mouvement étaient meilleures que mes photos. Et c'est normal et logique!   

 

 

Je donne ici un certain nombre d'idées et de conseils basés sur mes expériences.

La photo, comme la vidéo, c'est quelque chose de très personnelle. Chacun a sa petite idée et c'est évident que quand j'affirmait en 2014 qu'une photo prise par un smartphone, n'était pas vraiment une photo ... il y avait d'autres aspects derrière cette affirmation.
Peux-t-on construire un calendrier ou un album de photos avec n'importe quelles "photos" ... pourquoi pas.
Certains seront toujours émerveillés, mais c'est dommage, car on peut faire tellement mieux avec du matériel en conséquence et pas forcément très cher.

On a pas besoin nécessairement d'un reflex professionnel pour faire un magnifique album, ni pour créer de jolies vidéos en 4K.

La prise d'une photo nécessite quelques connaissances de base, mais c'est relativement facile.
Il faut prendre son temps, apprendre, comprendre son matériel et recommencer.
Et c'est souvent le même constat: mince alors, pas assez ou trop de profondeur de champ, voir de lumière et terrible grain. 

Le résultat obtenu n'est pas toujours celui souhaité.
Pourquoi c'est bon ou c'est mauvais ... pas facile. Parfois on ne comprends pas vraiment.
Mais l'important est d'avoir la motivation sur l'instant. 

Un jour je vais à la déchetterie de mon village, à Belfaux.
Mince alors, je n'ai pas de smartphone. Et la lumière du soir était géniale.
Elle était complètement vide de monde, juste un gaillard qui est venu en brouette amené ses déchets.
Le day after ... toute l'électronique des voitures avait cramé sous l'effet EMP.
Bref ... pas de photo.

Un autre jour: https://goo.gl/photos/GrGyFw9fXF87SZh59 ... pas terrible ce qui est sorti de mon Smartphone.
Je n'ai pas vraiment compris qu'est-ce qu'il y avait dans cette photo ... comme un manque de bleu dans le spectre du ciel.
Au final, j'ai été époustouflé moi-même:  https://goo.gl/photos/gFqggYCfiYVevaQp7
30 minutes de travail avec Cyberlink Photodirector 8!
Le truc a été de monter la netteté avant de tirer le HDR et ensuite de la "peindre" en diminuant la netteté.
Mais bien une trentaine de paramètres dans l'édition avec Photodirector donc je suis super content!

Un autre article sur ce sujet: Les tridents du WTC sortent de nulle part