Menu Fermer

Le Raspberry Pi 7″ Touch Screen

J’ai choisi ce modèle, car mon idée n’était pas seulement d’y présenter des outils pouvant configurer les applications de mon livre, mais surtout pour y visualiser des photos prises par la caméra (chapitre 21) après une détection de mouvement (chapitre 17).  L’écran de 800×480 est raisonnable,  donc relativement grand 19.4cm x 11.0cm, mais le prix est conséquent, vers les 75 Euros.

Si nous n’avons qu’une seule alimentation pour le Raspberry Pi, il faudra en commander une seconde ou acheter un « Dual microB USB Power Cable » avec suffisamment de courant en sortie. Cet écran est alimenté séparément.

Nous indiquerons que cet écran ne peut pas être installé sur un Raspberry Pi Zero WH qui n’est pas équipé de ce type de connecteur.

Une présentation du Pi 7″ Touch Screen sur le site du Raspberry Pi.

Cet écran tactile

est relativement facile à installer.

Je ne donnerai ici que les aspects où j’ai été un peu désorienté et que je n’ai pas vraiment trouvés expliqués sur les sites présentés ici, qui pourtant devrait suffire pour son installation:
Site Element 14 Community
Site The Pi Hut

Avant de visser notre Raspberry Pi 3 B sur le Touch Screen retourné, il faut absolument noter les indications du connecteur, GND, 5V, SCL et SDA annotées sur la carte électronique déjà vissé derrière l’écran:

Sur cette image ici nous voyons le connecteur RPR-DISPLAY sur lequel nous brancherons le câble large de l’image précédente. Cette opération est un peu délicate et nous trouverons facilement où sont présents les broches sur les deux cartes. Les broches sur le câble large livré ne sont que d’un côté.
Il est inutile de juste les introduire et il faudra jouer avec les morceaux de plastiques, noires ici, à l’entrée du connecteur pour véritablement les pincer. Dès lors le câble ne pourra pas sortir facilement.

Avant de brancher les câbles GPIO, nous installerons le logiciel dans un console PuTTY depuis notre PC (chapitre 4). Sur les sites de référence nous trouverons les commandes:
sudo apt-get update
sudo apt-get upgrade
sudo apt-get dist-upgrade
sudo apt-get install raspberrypi-ui-mods
sudo apt-get install raspberrypi-net-mods
Sur mon Raspberry Pi, les deux dernières commandes n’ont eu aucun effet. Le logiciel du Touch Screen était déjà installé.

Pour connecter la carte du Touch Screen au port GPIO, 4 fils sont livrés avec l’écran.

Le schéma GPIO du projet Pi4J (annexe du livre) nous montra la position des broches. Si ces deux broches ont déjà été utilisées par le lecteur pour ses expérimentations, il faudra d’abord les déplacer.

Nous utiliserons comme d’habitude le fil noir pour la terre (broche physique 6) et le rouge pour le 5v (broche physique 2). Les deux autres fils viendront sur les broches physiques 3 et 5, notés SDA1 (I2C) et SCL2 (I2C). Il faudra qu’elles correspondent aux broches que nous avons notées avant de visser le Raspberry Pi. I2C est un bus informatique.

Nous enclencherons l’écran et ensuite le Raspberry Pi. Nous pourrons alors jouer avec notre Linux Raspbian comme sur un laptop avec écran tactile. Il est clair que la connexion PuTTY sera toujours disponible.

L’utilisation d’une multiprise avec un interrupteur sur chaque sortie est pratique lors de travaux avec plusieurs Raspberry Pi ou autres équipements.

J’ai remarqué que cet article était régulièrement consulté. N’hésitez-pas à me contacter  (jean-bernard@boichat.ch)
Date de la dernière modification: 15 mai 2019

1 Comment

  1. Ping :Divers articles (6 sur 7) – Un livre sur Java avec le Raspberry Pi 3B

Les commentaires sont fermés.