Document encore en travail.
La configuration de mon Nikon Z7 avance disons, pas trop bien. Je mettrai à jour cet article régulièrement.
Je travaille toujours en mode A (ouverture) mais attention si on fait de la vidéo: passer en Auto et revenir en A.
J'aime bien le bouton AF-ON ... mais ... mais ... j'aimerais un AE-L qui marche mieux.  Donc à voir.

La combinaison Nikon Z7 et les outils de Cyberlink PhotoDirector et PowerDirector donnent d’excellents résultats. Ma première vidéo: 

Les photos générées par le Nikon Z7 sont évidemment énormes: https://500px.com/jean-bernard (les Vitraux Hans Erni au Temple de Martigny en particulier).
Si vous avez des commentaires (
même massacrants), des souhaits, ou vous voyez des erreurs dans cet article, pourquoi pas me contacter: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Achat: Novembre 2019 (c'est mon premier plein format (FF: full frame))

Le Nikon Z7, un hybride FF, remplace mon Samsung NX1 à 28,2 mégapixels (! pour l'époque), aussi un hybride mais APS-C, acheté en février 2015 qui a fait un superbe travail (voir par exemple l'article: Expérience Samsung NX1).
Comme le NX1, il fait évidemment de la vidéo 4K. Le Nikon Z6 me semblait aussi très bon et j'ai préféré mettre le prix pour un Nikon Z7.
Je l'ai acheté avec l'objectif NIKKOR Z 24-70mm f/4 S. L'ouverture reste constante (donc F4 au minimum) pour n'importe quel zoom (longueur focale) choisi.

Précédemment j'avais eu deux Nikon DSLR, un D90 et ensuite un D100, les deux des reflex à monture DX.   
Avec le NX1, j'ai fait des milliers de photos et vidéos, comme par exemple ici à New York - 100 photos - Juin 2017: https://goo.gl/photos/YUXhjvp3xcoAXAnw9 

Un des principaux avantages d'un appareil FF est la profondeur de champ (PDC), plus courte pour la même ouverture pour un FF vs APS-C.
Mais c'est délicat!

Que d’abréviations: List of abbreviations in photography sur Wikipedia

Quelques premières photos

Vitraux Hans Erni au Temple de Martigny: Martigny est encore sans soleil à 10:00 à cette saison, donc un meilleur éclairage!

Références Nikon Z7

Je vais mettre ici une liste de sites Web intéressants.
J'ai une longue liste et je dois encore la vérifier et la mettre dans un ordre correct.
Il faudra aussi consulter les références au monture Z (applicable aux Nikon Z6 et Z7). Les montures F des autres Nikon FF sont utilisables en utilisant un adaptateur.  

 

Profondeur de champ

C'est incroyable la profondeur de champ (PDC), depth of field en anglais (DOF).
C'est fou la limitation du PDC avec le NIKKOR Z 24-70mm f/4 S à une distance très courte et en gardant l'ouverture à F4.

Un site incroyable: DOF simulator pour voir visuellement la profondeur de champ.

 

Sortie du carton

La première chose est de sortir la batterie et de l'installer dans le chargeur. Il faudra bien attendre plus de 2 heures pour qu'elle soit chargée.
Bien sûr, on installe l'objectif dans le boitier, en regardant comment il rentre.
Plus tard, on pésera le tout avec la batterie: 1200gr. J'ai gagné environ 100gr sur mon NX1.

L'objectif est nettement plus mince que celui du NX1 (peut-être à cause du fullframe) et le boitier se prend mieux dans la main.

 

Première photo avec le Nikon Z7

Je suis impatient, je mets la langue "Français", le mode sur A et:
- il prend une photo quand je clique sur l'écran et c'est flou!
- une petit horloge rouge clignote!

L'objectif était sur manuel et je n'avais pas entré la zone de l'heure, ni cette dernière.

La bague de zoom doit être avancée: jamais eu ce type d'objectif: indiqué à l'écran!
Cool: si je penche la caméra vers le bas, le zoom ne sort pas en glissant!

Les parties suivantes vont être remaniées: c'est dû au bouton AF-ON que je n'avais pas auparavant et qui change drastiquement la donne.
Le but est de configurer mon appareil pour des prises de photos de paysages, statics, mais de pouvoir passer rapidement dans un mode capable de photographier des objets en déplacement.
Je prépare un autre article expliquant toutes les variations des paramètres des menus, par rapport à la configuration par défaut, et suivant mes besoins.
Lors d'une sortie musée, c'est toujours le test, je suis revenu aux configurations d'origine mais en utilisant la mise au point en touchant l'écran.

 

Image fine* et focus sur l'écran du Nikon Z7

Je mets cette option d'image, avec la petite étoile fine*, avant avant de passer à l'incontournable RAW (NEF).
La prise de photo se prend aussi en cliquant sur l'écran, alors que je veux définir le point Focus: ce mode ne m'intéresse pas!
Il faut cliquer sur l'icône de l'écran, à gauche vers le haut, et mettre le mode AF sans déclenchement en retirant le doigt. 

Au contraire du NX1, qui me montrait l'image à l'écran immédiatement après la prise (configuré ainsi), je ne vois l'image qu'en pressant le bouton vue, tout en haut à gauche.
Ce n'est pas un souci, cela économise certainement de la batterie.
Avec le menu de visualisation, on peut activer cette option sous Affichage des images, ce que j'ai fait. 

 

Mise au point de la netteté (Nikon Z7)

C'est le plus surprenant et génial! C'est d'une précision incroyable.
Il est possible d'utiliser le bouton zoom pour choisir l'endroit précis, et ça marche.
Le bouton zoom est aussi utilisable pour visionner la netteté de la photo prise, à un point précis, et avec un doigt sur le moniteur pour naviger. C'est pas facile de zoomer +/- avec deux doigts! 

En gardant une ouverture basse (F/4, la plus basse et continue pour le NIKKOR Z 24-70mm), nous aurons une limitation dans les profondeurs de champ.
En essayant un F/22, ce sera souvent la catastrophe avec les ISO et le bruit.
Un simple coup d'oeil aux ISO suffira et sans doute ne pas dépasser le 4000 (à voir et analyser encore).

 

Donc attention et pas mal à documenter encore ici.

Transfert d'image de la caméra (Nikon Z7) sur un smartphone Android

Je l'ai installé et utilisé avec succès sur un Samsung Galaxy A9 avec l'application Android de Nikon SnapBridge
C'est toujours un peu le même problème: on bidouille pendant l'installation, sur le smartphone et le Nikon Z7, et on ne sait plus vraiment exactement ce qu'on a fait.

Nous trouverons de l'aide chez Nikon ou dans le manuel en anglais du Z7 Network Guide.

Moi, ce qui m'a intéressé en premier: pouvoir transférer une photo entre mon Nikon Z7 et mon smartphone Galaxy, et ceci hors connexion, sans réseau ni WiFi.
J'aurais alors ma ou mes photos à disposition sur mon smartphone pour un usage un peu plus tard lorsque je serai connecté.

Après avoir lancé l'application de Nikon SnapBridge, le smartphone va me demander d'activer le Bluetooth que j'utiliserai comme moyen de communication (sélection "Autoriser").
Lors de l'installation de Nikon SnapBridge, j'avais activé toutes les notifications ainsi que les données de position GPS.
Pour l'instant mon Nikon Z7 n'est pas allumé, mais il y a quand même une image de mon Nikon avec le numéro de série présenté, et l'icône Bluetooth inactif (en haut à droite).

J'allume mon Nikon Z7 et je vais sous MENU CONFIGURATION, Connecté au périphérique mobile et mettre l'association sur Bluetooth et Connexion Bluetooth ON.

Si on reprend notre application on verra que le Bluetooth est activé et les trois menusactivé:  Lien auto, Télécharger des photos et Prise de vue à distance. 

A suivre .... 

Un téléchargement à 2 millions de pixels suffit.
Avant d'éteindre l'appareil il faudra déconnecté le Bluetooth et le WiFi sur le Nikon Z7. 

A compléter et ajouter l'activation de la position GPS qui marche.

Mon ancien flash SB-800 sur le Nikon Z7

Avant de passer au Samsung NX1, j'ai eu un Nikon D100 et un D90.
Encore avant, j'étais en argentique, aussi Nikon, donc j'ai été recherché mon SD-800 dans un tiroir.

J'ai un peu bidouillé, obtenu des images blanches et finalement ceci fonctionne:
Mettre des piles chargées, s'assurer que le flash est OFF et le fixer sur le Z7.
Enclencher le Z7, le flash à mettre en mode TTL, et j'ai choisi un F8.
Avec le bouton i du Z7, enclencher le flash en mode ambiance (option tout à droite).

Menu réglages perso e:
e1: 1/200 e2: 1/60 e3: Vue d'ensemble e4: sujet (c'est très important, sinon surexposition garantie) e5: ON e6: Auto M e7: N
Il y a tellement de possibilités ... qu'on pourrait essayer d'autres. 

On peut jouer avec différentes orientations, les résultats sont bons, avec des blancs sans doute un peu trop blanc.
Lorsqu'on a terminé: bouton i et déclencher le flash.

Si on a un plafond blanc, ou trop de murs ou nappes blanches, c'est mieux d'orienter le flash vers le haut, cela disperse mieux la lumière.
On peut aussi orienter différemment le flash en utilisant le filtre ou dôme diffusant.
Il faut faire quelques essais et visionner la photo sur le moniteur: il m'est arrivé de corriger l'exposition à -0.3.

Les photos au flash sont souvent pour l'intérieur, il faudra donc se méfier des profondeurs de champ et sans doute commencer avec une ouverture de F/8.
On pourra fermer un peu le diaphragme mais il faudra surveiller le bruit et les ISO suivant les conditions de la pièces.
S'il y a suffisamment de lumière, on oubliera évidemment le flash. 

 

Mes premières vidéos

Il y aura du travail ici encore!

Il faut passe en mode Auto (de A en Auto pour moi, et ne pas oublier de revenir à l'original).

J'aime bien utiliser la mise au point avec le doigt sur le moniteur et cliquer le sélecteur secondaire. 
Dans ce cas le focus restera sur le point sélectionner, par exemple le cadeau sous l'arbre de Noël qu'on va déplacer et ouvrir! 

 

Retouches des photos

Je suis un assidu de PhotoDirector et de PowerDirector (vidéo 4K) et ceci depuis des années. Je vais évidemment y consacrer une partie ici, voire des références.

J'ai déjà installé les logiciels de Nikon, comme Nikon NX-i (logiciel de visionnage et de gestion d'images) et Capture NX-D (): cela aura évidemment un impact et des conséquences sur ma manière de travailler.
J'ai déjà rassemblé dans le même répertoire de mon PC, JPG et NEF: je vois par exemple directement sous PhotoDirector les différences entre les deux format, et c'est plus facile de les effacer ensemble. 

J'ai déjà joué avec le D-Lighting sur le Nikon Z7, et c'est impressionnant.
L'article Exposure Compensation (RAW Images) est intéressant et on y retrouve par exemple les réglages D-Lighting disponible sur l'appareil et visible sur les photos JPG générés. Les fichiers RAW et JPG ont vite 50% de plus que mon Samsung NX1 qui avait déjà un très bon capteur à 28,2 mégapixels. Les fichiers JPG (fine *) sont aussi énormes! Donc attention à l'espace disque et du besoin de très gros stockages externes de sauvegardes.  

 

Que de travail encore!
En quelques semaines, j'ai déjà pas mal modifié mes manières de faire!